Station VasteMonde
29 rue du légué
22000 Saint-Brieuc
09 51 99 77 88

La Station Vastemonde ferme ses portes

La Station VasteMonde fermera ses portes en novembre prochain, après sept années d’action dédiée à la création artistique contemporaine.

Fondée en 2006, la Station VasteMonde a fait partie des rares lieux de création et de diffusion dédié à l’art contemporain et aux arts visuels en Côtes d’Armor. L’équipe de volontaires qui a conduit le projet associatif s’est attachée à donner les moyens matériels, logistiques et financiers à des artistes individuels ou à des équipes artistiques dans le cadre de résidences de création. Ces sessions de travail de recherche ont donné lieu à des temps de restitution publiques, dont les formes ont souvent dépassé la simple exposition et se sont enrichies d’invitations à d’autres artistes, de projections, d’interventions sonores… Avec plus d’une soixantaine d’artistes accueillis en sept années, notre association a obtenu la reconnaissance de ses pairs et a été très vite inscrite dans différents réseaux ou instances consultatives (la Station est membre administrateur de ACB et de la FRAAP et membre titulaire du Conseil culturel de Bretagne). Ses bilans d’activités ont toujours été largement positifs.

Cependant, faute de moyens stables et solides, l’association n’a pu pérenniser son activité au sein du lieu qu’elle a occupé et aménagé en 2006. Cette friche industrielle avait un très fort potentiel, mais les coûts de réhabilitation étaient conséquents et le projet ambitieux. Après un Dispositif Local d’Accompagnement en 2011, l’association a cherché des solutions pour développer le projet : plans de développement à moyen et long termes, demande de création d’un emploi associatif (malheureusement refusé), réalisation par un cabinet d’architectes d’une étude de faisabilité chiffrée et pendant près d’un an, travail sur un projet de mutualisation du lieu, avec l’organisation d’une dizaine de réunions de concertation avec des partenaires privés et publics…

Malgré cela, nos démarches n’ont pas abouti. Si la Station VasteMonde ferme donc ses portes dans quelques semaines, l’association se donne encore quelques mois de réflexion avant d’envisager une éventuelle réorientation de son action (en-dehors de ce lieu) ou bien une dissolution. Nous devons en effet nous demander si l’association peut exister en dehors du lieu et si oui pour quoi faire, avec quels moyens, dans quelles conditions…

Au nom du conseil d’administration, je tiens à remercier chaleureusement l’ensemble des bénévoles qui ont donné du temps, de l’énergie et des idées pour redonner vie à cet ancien garage. Je remercie aussi tous les créateurs qui ont, par la pensée de l’art, su redonner une vie à cette friche industrielle des années 20, ainsi que les collectivités territoriales et la DRAC qui nous ont accompagnés financièrement toutes ces années pour accueillir les artistes dans les meilleures conditions possibles.

Bien cordialement,

Marie Le Gac,
présidente de la Station VasteMonde

 

Les derniers événements à la Station…

 

Les Frères Ripoulain, alias David Renault et Mathieu Tremblin, en résidence de création depuis le 22 juillet 2013.

Restitution de la résidence du 18 au 20 octobre 2013.

Vernissage le 18 octobre à 18h30.

» Télécharger le dossier de presse

GENIUS LOCI est le titre de l’essai visuel composé à partir de matériaux photographiques et vidéos produits par les Frères Ripoulain en résidence à la Station Vastemonde. Articulant captations contemplatives de repérage et documentations d’interventions contextuelles élaborées en fonction des spécificités du territoire, ce récit d’expériences a pour objet de saisir par le truchement de la marche, du regard ou de l’action, l’atmosphère propre à la ville et à ses faubourgs.

Commissariat : Emilie Traverse
Régie : Géraud de Bizien, Yann Lemaître, Vincent Tanguy

http://www.lesfreresripoulain.eu

 

GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.
GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.
GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.
GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.
GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.
GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.
GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.
GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.
GENIUS LOCI. Les Frères Ripoulain. 2013. Saint-Brieuc (FR).
Photographie : David Renault, Mathieu Tremblin. Sélection : Emilie Traverse.

 

Rester à la Surface - Week-end Exposition, restitution de la résidence d’Hélène Leflaive - 15 et 16 juin 2013, à la Station VasteMonde

Projection vidéo « refaîtes du travail » - Samedi 15 juin à 20h

Premier volet d’une programmation sur le thème du travail avec les oeuvres d’Aurélie Lefaurestier, Stéphanie Chiff audel, Anna Mermet, Hélène Lefl aive… (Un deuxième volet de ce projet sera présenté à Rennes en septembre 2013). Projection gratuite suivie d’un repas.

 

Café-visite - Dimanche 16 juin à partir de 12h30

Rester à la surface est un portrait de ville, la tête baissée (voire accroupi ou à plat ventre). Ce point de vue singulier (terre à terre), tourné vers les matériaux et la surface, révèle la matière qui compose les lieux de vie et les espaces que l’artiste a traversés. Les photographies ainsi réalisées constituent une sorte de nuancier où l’on devine des indices (trace d’usure, fragment de mobilier, objets divers…) évoquant les activités d’un monde présent ou passé.

En parallèle à cette présentation, la Station accueillera quelques œuvres qui s’articulent autour d’un thème très présent dans la démarche d’Hélène Leflaive : la question du travail. Média particulièrement pertinent pour interroger les actions laborieuses, la pratique vidéo y tient une place importante. Une soirée de projection sera l’occasion de montrer une réalisation récente ainsi que celles d’autres artistes autour de cette thématique.

Formée au Beaux Arts de Bordeaux, Hélène Leflaive vit depuis quelques années à Rennes. Elle poursuit un travail artistique où il est souvent question d’actions laborieuses, d’indexation ou de surface accidentée. En 2009, elle crée le musée des montagnes, une structure qui existe principalement par son règlement intérieur et son inventaire (heleneleflaive.plumestudios.com).